5 conseils pour lutter contre le blues hivernal

Moral en berne et motivation qui bat de l'aile depuis quelques semaines ? Même si le confinement n'a pas été aussi strict qu'au printemps, le blues saisonnier est d'autant plus dur à gérer en cette période d'épidémie de Covid-19...


Heureusement, des solutions naturelles existent pour améliorer notre moral!


Mais, tout d'abord, faisons le point.


Le blues saisonnier : qu’est-ce que c’est ?


Le trouble affectif saisonnier n’est pas un simple coup de blues passager. Il s’installe à l’automne, lorsque les jours commencent à raccourcir et que l’ensoleillement est plus faible, pour ne disparaître qu’au printemps.


Les symptômes principaux sont une tristesse permanente, une perte d’intérêt généralisée ainsi qu’une fatigue intense et chronique. A cela s’ajoutent des signes secondaires comme l’irritabilité, des troubles de la concentration, des troubles du sommeil, …


Lorsque l’on souffre de ce blues saisonnier, on a également tendance à trop dormir, sans en retirer de bénéfice, et à avoir envie de manger plus de sucreries.


Quelles en sont les causes?


Psychiatre spécialiste des troubles de l'humeur, des troubles du sommeil, de la chronobiologie et des rythmes biologiques, c’est le Dr Norman Rosenthal qui est le premier à décrire le trouble affectif saisonnier, dans les années 1980.


Il fait également le lien entre lumière et dépression saisonnière.


En effet, la luminosité joue un rôle important sur notre horloge circadienne : c’est l’exposition à la lumière pendant la journée et à l’obscurité pendant la nuit qui permet de synchroniser l’horloge interne à la journée de 24 heures.


Cette horloge interne régule de nombreuses fonctions de notre organisme: le système veille/sommeil, la température corporelle, la pression artérielle, la fréquence cardiaque, les capacités cognitives, l’humeur, la mémoire, mais aussi la production d’hormones.


C’est grâce à l’horloge circadienne que la sécrétion de mélatonine, connue pour être "l’hormone du sommeil", débute en fin de journée. Elle est produite dans le cerveau à partir de la sérotonine. D'ailleurs, on dit de la sérotonine que c'est un neurotransmetteur "précurseur de la mélatonine".


La sérotonine, présente dans le système nerveux central, la muqueuse du système digestif ainsi que dans les plaquettes sanguines, est quant à elle connue pour être associée :

  • au stress,

  • à la dépression,

  • à l’anxiété,

  • aux phobies,

  • aux comportements alimentaires.


Avec l’arrivée de l’automne et les jours qui raccourcissent, la baisse de l’ensoleillement et de l’intensité lumineuse entraîne la désynchronisation de l’horloge circadienne. Cette désynchronisation provoque alors des perturbations dans la production de la sérotonine et de la mélatonine.


Des solutions naturelles existent!


Il existe cependant des solutions simples et naturelles pour traverser l’automne et l’hiver avec le sourire, et la réflexologie plantaire en fait partie.


  1. Tout d’abord, faites le plein de lumière ! Exposez-vous à la lumière du jour. Il est indispensable de bouger et de s’oxygéner grâce à des activités de plein air, à l’heure où le soleil est le plus visible. Veillez également à avoir un bon sommeil avec les heures de coucher et de réveil régulières.

  2. On ne le répétera jamais assez : favorisez une alimentation saine, remplie de nutriments, avec des fruits et des légumes de saison. N’oubliez pas les protéines, animales ou végétales: certaines substances jouant le rôle de neurotransmetteurs dans le cerveau sont directement utilisées à partir des protéines que nous mangeons. Evitez bien sûr les aliments transformés ou ultraraffinés.

  3. Prenez soin de vos intestins : c’est non seulement le lieu de production de 70% de nos cellules immunitaires, mais c’est également là que la sérotonine est en majeure partie produite.

  4. Il est temps de vous chouchoutez : prenez du temps pour vous, respirez, méditez,…

  5. La réflexologie plantaire peut être un excellent allier pour traverser la saison hivernale avec sérénité. En travaillant sur des zones réflexes spécifiques, le réflexologue permettra d’atténuer les effets du blues hivernal, notamment en aidant l’organisme à rééquilibrer sérotonine et mélatonine.

Pensez à prendre rendez-vous ici.


La réflexologie ne remplace pas un traitement médical.



29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout