Zoom sur: le système hormonal

Notre organisme est un système complexe dont tous les composants doivent travailler ensemble pour fonctionner correctement.


Le système hormonal, ou système endocrinien, y joue un rôle prépondérant. C’est, en effet, grâce à lui que la plupart des fonctions de l’organisme est assurée. Il permet l’adaptation aux variations internes et externes.


Ces fonctions sont possibles grâce à la sécrétion de substances chimiques, les hormones, qui, transportées par le sang, jouent un rôle de messager entre les différents organes.


Découvrons ce système plus en détail…


De quoi est composé le système hormonal ?


Le système hormonal est composé de glandes endocrines. « Endocrine », voilà un terme que l’on n’emploie pas souvent. Cela signifie que les sécrétions (en général, des hormones) émises par ces glandes se déversent directement dans le sang.


Il y a huit glandes endocrines réparties dans notre corps :


1. L’épiphyse, ou glande pinéale : située au centre de l’encéphale, elle sécrète la mélatonine, considérée comme "l’hormone du sommeil", et régule notre horloge biologique.


2. La thyroïde : c’est une glande en forme de papillon située à la base du cou. Elle sécrète les hormones T3 et T4 qui ont une action sur le métabolisme de base de notre corps :

- la circulation sanguine,

- la respiration,

- la digestion,

- la température corporelle,

- le fonctionnement du cerveau.


3. Les parathyroïdes : au nombre de 4, elles sont situées en arrière et latéralement de la thyroïde et sécrètent la parathormone, responsable de la régulation du taux de phosphore et de calcium dans le sang.


4. Le thymus : situé en arrière du sternum, il joue un rôle important dans l’immunité.


5. Le pancréas : situé dans l’abdomen, derrière l’estomac, il sécrète deux hormones qui permettent de réguler le taux de sucre dans le sang (la glycémie) :

- l’insuline qui diminue la glycémie,

- le glucagon qui augmente la glycémie.


6. Les surrénales : situées au sommets des reins, elles sont composées de deux parties :

a) les corticosurrénales, à la périphérie, sécrètent le cortisol (action anti-inflammatoire et antihistaminique), l’aldostérone (maintien de l'équilibre sodium-potassium et régulation de la tension artérielle) et les androgènes (action sur les caractères sexuels secondaires) ;

b) les médullosurrénales, au centre, sécrètent l’adrénaline et la noradrénaline qui sont libérées habituellement dans la circulation sanguine en situation de stress physique ou émotionnel ; elles accélèrent le rythme cardiaque et élèvent la pression artérielle.


7. Les glandes sexuelles :

- les ovaires chez la femme sécrètent principalement deux hormones : les œstrogènes pendant la première partie du cycle menstruel et la progestérone pendant la seconde ; en fin de cycle, la chute du taux de progestérone permet la survenue des règles.

- les testicules chez l’homme produisent la testostérone, responsable des caractères sexuels secondaires masculins.


8. Et enfin, l’hypophyse : de la taille d’un petit pois, située à la base du crâne, c’est la glande maîtresse, celle qui sécrète des hormones (TSH, ACTH, FSH et LH) qui vont stimuler les autres glandes endocrines, pour ainsi assurer le bon équilibre hormonal de l’organisme.

Elle produit également :

- l’hormone de croissance,

- les endorphines,

- la vasopressine qui gère l’équilibre des fluides dans l’organisme,

- l’ocytocine qui agit sur les contractions de l’utérus au moment de l’accouchement,

- la prolactine qui a une action sur le déclenchement et le maintien de la lactation.

L’hypophyse reçoit, quant à elle, des ordres de l’hypothalamus.


L’importance du travail sur le système endocrinien en réflexologie


On retrouve, sur nos pieds, l’ensemble des zones réflexes correspondant aux glandes endocrines.


Le travail sur les zones réflexes du système endocrinien est important en réflexologie puisqu’il va permettre d’aider à le rééquilibrer et, ainsi, agir sur le stress, les troubles du sommeil, les troubles féminins, etc.


Naturellement, les zones réflexes seront stimulées, ou non, en fonction de l’entretien que nous aurons eu en début de séance et des troubles dont vous m’aurez fait part.


A noter : chez la femme enceinte, interdiction de travailler la zone réflexe de l’hypophyse avant le début du 9ème mois !


Le saviez-vous ?


On peut établir un parallèle entre les sept chakras et les glandes du système endocrinien :

Et si vous veniez rééquilibrer votre organisme?


La réflexologie est un accompagnement qui apporte un complément à la santé.

Le réflexologue ne se substitue, en aucun cas, au médecin. Il ne pose aucun diagnostic médical et n’intervient dans aucune décision thérapeutique.

Conformément à la loi, la pratique de la réflexologie ne peut être en aucun cas assimilée à des soins médicaux ou de kinésithérapie, mais à une technique de bien être par la relaxation physique et la détente libératrice de stress. (Loi du 30.04.1946, décret 60669 de l’article l.489 et de l’arrêté du 8.10.1996.)



38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout