Marcher pieds nus, c'est le pied!

« N’oubliez pas que la terre se réjouit de sentir nos pieds nus et que les vents joueraient volontiers dans nos cheveux » écrivait le poète libanais Gibran Khalil Gibran.


Sachez que l’inverse est vrai : nos pieds se délectent de sentir la Terre sans aucun intermédiaire !


Alors, dans l’herbe, sur le sable ou les rochers, profitons de la saison estivale pour nous débarrasser de nos souliers et apprécier le plaisir et les bienfaits de la marche pieds nus.


Une marche naturelle retrouvée


Sans chaussures, nos pieds retrouvent une plus grande amplitude de mouvement et, par conséquent, une marche plus naturelle avec de nombreux points d’appui. Nous mettons alors en mouvement la multitude de muscles et d’articulations qui composent le pied et la cheville. En renforçant ainsi nos pieds et nos jambes, c’est le corps tout entier, plus souple et résistant, qui en bénéficie.


Une circulation sanguine et lymphatique améliorée


Emmitouflés, voire compressés, dans nos chaussures, nos chaussettes ou nos bas, nos pauvres petits petons étouffent. En les libérant, vous stimulez la circulation sanguine et la circulation lymphatique. Le contact de nos plantes de pied avec le sol va activer la chasse plantaire : le retour veineux se trouve amélioré par la compression des vaisseaux du dessous du pied.


Un système nerveux sollicité


Marcher pieds nus favoriserait la proprioception qui est l’ensemble des informations nerveuses transmises au cerveau et qui proviennent des récepteurs situés au niveau des muscles, des tendons, des articulations, des ligaments, de la peau et des tissus de maintien (les fascias). Ces informations vont également permettre le contrôle et la régulation de la posture et des mouvements du corps.


Convaincu.e.s ? Alors, hop, tous pieds nus !


Crédit photo: Artem Bali

40 vues0 commentaire
  • Facebook
  • LinkedIn

© 2020 par Isabelle Pionin - Référencement ASI